21/06/2011

Une fin d’année scolaire bien agréable

Un peu d’adresse par ici… de la réflexion par là … 

Bien d’autres activités tout autant improbables ont été proposées samedi dernier, à l’occasion de la kermesse des écoles.

 kermesse ecole

 Des jeux d’adresse mais aussi de la matière grise … les enfants en redemandent !

Organisé par les parents d’élèves, les enseignants et l’équipe éducative, c’est un rendez-vous annuel et festif pour tous. Beaucoup se sont prêtés aux jeux et les adultes ont fait preuve d’imagination dans la préparation. Les mots « faire-ensemble » prennent encore tout leurs sens !

Au-delà de cette convivialité qui marque la fin de l’année scolaire et récompense les efforts de tous, c’est aussi le moyen pour la coopérative scolaire de récolter quelques euros supplémentaires et financer, par exemple, les sorties des élèves.

La première sortie a déjà eu lieu :

Petite et moyenne sections ainsi que les cours moyens viennent de visiter la réserve africaine de Sigean. Pour les cours élémentaires, il faudra encore patienter quelques jours, pour découvrir Tautavel et son Homme, le 30 juin prochain (rappelons que le transport des élèves est pris en charge par la municipalité). 

kermesse ecole

 Les plus petits ont profité de la réserve africaine de Sigean

18:19 Publié dans école | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : kermesse ecole |  Facebook | | |

15/06/2011

Grata Perdiu en concert ce dimanche

Depuis plusieurs mois, la vingtaine de membres que compte la chorale « Grata Perdiu » se réunit avec assiduité, autour de Jean Roux, le maître de chœur. 

"C'est un moment de grande convivialité et de détente" nous confie sa Présidente Thérèse Bosch. 

"Notre répertoire est maintenant très varié puisque nous interprétons des chants en catalan, italien, français...  et même un morceau argentin".

Le public pourra applaudir le groupe tout entier, à l'occasion de son récital de fin d'année : Ce sera dimanche 19 juin à 17 H, en l'église du village. Qu'on se le dise...

 

grata perdiu

 Ce mercredi soir, les choristes se sont réunis pour leur ultime répétition avant leur récital de dimanche, à 17 H.

Les répétitions de la chorale Grata Perdiu ont lieu chaque mercredi de 20H30 à 22H30. La reprise des cours est déjà fixée au 7 septembre.

21:29 Publié dans association | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : grata perdiu |  Facebook | | |

02/06/2011

Quand les registres paroissiaux livrent leurs secrets

A Tresserre, tout le monde connait la passion de Lucette Martinaggi-Germa pour l’Histoire et les Archives. Depuis que sa retraite lui accorde davantage de disponibilité, elle se consacre à un important travail de recherche et de classement.

Depuis plusieurs années, maintenant, elle épluche les registres paroissiaux, dont certains extraits datent des années 1620. Grâce à leurs témoignages, elle a écrit en 2000, son premier livre « Tresserre », dans lequel elle retrace l’histoire du village depuis ses origines. Des recherches d’autant plus difficiles que l’incendie de 1794 a détruit de nombreuses archives villageoises.

 

Une trouvaille va tout changer !

"Vous savez quand on fouille le passé, on ne sait jamais trop ce qu’il va vous livrer !" dit-elle.

C’est ainsi qu’elle met la main sur l’acte de naissance de Francisca DERLACH,  née le  17 février 1693.

Jusque-là rien d’anormal. Sauf qu’une étrange annotation en marge de celui-ci,  datant de 1725 l’intrigue… En effet, comment se fait-il , que plus de 25 ans après la naissance de cette petite fille née à Tresserre, une annotation,  demandée depuis le sommet de l’Etat, interdit à quiconque d’utiliser cet acte et demande même à ce qu’il demeure caché ?

Lucette Martinaggi-Germa continue :

« Cette annotation était particulièrement singulière. Il ne fallait qu’une curieuse comme moi pour y tomber dessus. Vous savez j’ai l’habitude des archives et des formules usitées à l’époque : je n’en connaissais pas de semblable auparavant. Je savais que mes recherches seraient longues et j’ai mis plusieurs années à percer ce mystère ! ».

Lucette Martinaggi-Germa nous confie même que de nombreux déplacements à Paris ont été nécessaires pour trouver la clé. Elle a même arpenté les archives du ministère des affaires étrangères.

 

Un ouvrage pour expliquer le contexte historique et élucider ce mystère :

Les registres paroissiaux de Tresserre constituent donc le point de départ de son nouveau livre « Secret d’Etat en Roussillon ».  Lucette Martinaggi-Germa y expose d’abord le contexte historique du Roussillon, province frontalière, particulièrement agité dans cette moitié du XVII siècle. Elle explique aussi les enjeux et les luttes de pouvoirs à Versailles. Elle démêle les fils de l’Histoire et raconte comment un épisode familial survenu ici, intéresse au plus haut sommet de l’Etat et pourra servir ses intérêts : Le Pouvoir, la Religion, l’Amour, le chantage et l’espionnage …. La raison d’Etat justifie tout.

L’auteure finalise ainsi un important travail de recherche ; son ouvrage est déjà disponible en librairie (Librairies catalane et Torcatis de Perpignan).

 

 

secret d'etat en roussillon

Secret d’Etat en Roussillon (éditions Les Presses Littéraires - 12 €)