04/11/2011

Les sorcières aiment aussi l’ailloli

En décalant la fête du samedi au dimanche, les organisateurs espéraient une meilleure météo : le pari a été gagné puisque le soleil était au rendez-vous, ainsi qu’un public nombreux, impatient de fêter les Bruixes.

DSC_0044.JPG

Batucada, feux de Bengale, échasses, les Xirois ont enflammé les rues...

 

Elles ont donc enfourché leur balai et accompagné les troupes et saltimbanques :

spectacles de rues, balades contées, concerts, ateliers et activités pour les enfants ont rythmé les deux jours.

 

Le nouveau concours n’a pas manqué de piquant 

DSC_9780.JPG

Un concours d’ailloli fallait y penser ; voila qui est fait ! Sous le patronage de Jean Plouzennec et la complicité de Philippe Anglade, les concurrents au trophée se sont affronté dans une ambiance bon enfant et très conviviale.

DSC_9783.JPG

 

Au terme des vingt  minutes réglementaires, c’est Albert, venu tout exprès de Sitges (Catalogne Sud) qui l’a emporté, conférant ainsi à ce premier concours d’ailloli, son caractère international !

 

 

 

Antoine le Menestrel a aimanté son assistance

Avec « L’aimant », on nous promettait du grand spectacle : Mieux, les spectateurs ont eu droit à un grand moment de poésie à travers les rues et places du village. De fenêtres en balcons, sans jamais toucher le sol, l’agilité déconcertante d’Antoine le Menestrel en faisait presque oublier la technicité et la difficulté de son art.

DSC_9918.JPG

Pourtant, une heure durant, le danger et la prise de risque étaient bien là, suspendu à plusieurs mètres de hauteur. A leur propre fenêtre, les « Juliette » ont toutes joué le jeu, unique et éphémère. Superbe.

Les commentaires sont fermés.