06/12/2012

Le village se mobilise pour améliorer son accès au Web

Le débit stagne et l'irritation monte !

ADSL, télévision par Internet, téléphone avec appels illimités … les opérateurs de télécom rivalisent tous, à l’approche des fêtes de fin d’année, d’offres commerciales ou de « pack », les plus alléchants les uns que les autres. Sur le papier (glacé des plaquettes publicitaires) tout cela semble accessible et c’est pourtant loin d’être le cas à Tresserre ! Le village est en pleine croissance démographique et reste toujours à l’écart de la modernité et des nouveaux outils de communication : le débit Internet y plafonne désespérément à 512 ko.
 
Une pétition pour sensibiliser les décideurs
 
Excédé par la situation, un collectif d’usagers en colère, emmené par Bernard FAUX a lancé une pétition au début du mois de novembre. Les habitants étaient invités à faire part de leur mécontentement, en signant ce document, disponible à l’épicerie du village, à l’Agence postale et en Mairie. En quelques semaines seulement, plus de 351 personnes l’ont signé, soit 90 % des foyers du village. C’est dire que le problème concerne.
 
Bernard Faux, qui a mobilisé au travers du collectif explique sa colère :
 
« Nous payons ici très cher pour un service Internet réduit au minimum. Des services, disponibles tout autours, nous sont ici interdits. Avec notre faible débit, j’ai dû attendre, par exemple, 9 heures pour mettre à jour la base de données de mon GPS ! Idem pour télécharger la moindre vidéo ou envoyer un mèl avec photos … Lorsque nous interrogeons France Télécom, les agents nous renvoient vers Orange, et vice versa. Nous avons le sentiment que chacun se renvoie la balle … pour finalement botter en touche et nous inviter à nous adresser à nos élus. A l’heure où l’on parle d’égalité, nous nous sentons relégués à des citoyens de seconde zone. En 2005, le Département puis la Région avaient promis du haut débit pour l’ensemble du territoire ; aujourd’hui en 2012, nous trouvons que nous sommes bien patients ! ».
 
Pourtant un système censé améliorer les choses a bien été financé en 2009 par la Région : Elle a proposé, fait installer et financé plusieurs antennes wifi couvrant 90 % du territoire communal. Ce système a même été adopté à l’époque par le Conseil Municipal. Mais une fois opérationnel pour l’usager, ce système s’avère peu pratique car il faut s’équiper individuellement d’une petite parabole, et l’abonnement reste onéreux par rapport au peu de service offert. Force est de constater que ce système n’a vraiment pas trouvé son public !
 

DSC_4691.JPG

Bernard Faux (à gauche de la photo) à l'initiative de la pétition. Jean Amouroux et Michel Clément, devant le coeur du système WiFi, si peu efficace...


La pétition est soutenue par la municipalité
 
Fort de son succès le collectif a saisi la municipalité : Jean Amouroux et Michel Clément (maire et premier adjoint) soutiennent la démarche et vont accompagner d’un courrier officiel, les 351 pétitions à l’opérateur historique, au fournisseur d’accès, aux collectivités locales et autres politiques.

Le maire l’assure :

« Je vais sensibiliser notre nouveau député au problème, et je sais que le conseil général devrait s’emparer du problème ».
 
Souhaitons que la mobilisation de tout le village puisse trouver l'écho nécessaire auprès des décideurs pour éviter le bug général.

21:00 Publié dans mairie | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | | |

Les commentaires sont fermés.