23/01/2013

Les « voisins vigilants » : des citoyens attentifs

Le village a connu huit cambriolages chez les particuliers, en 2012. Des infractions, pour la plupart opérées à la tombée de la nuit et en quelques minutes seulement.


Afin d’enrayer ce phénomène de délinquance et améliorer le sentiment d’insécurité, la Municipalité de Tresserre a été l’une des premières communes de la circonscription, à répondre favorablement à la demande de la brigade de gendarmerie du Boulou :

Elle vient, en effet, de signer une convention pour la « mise en place d’un protocole de participation citoyenne », qui se traduit notamment par la désignation de huit « voisins vigilants » répartis par quartier.
 


Prévenir vaut mieux que guérir

C’est en suivant ce vieil adage qu’en décembre dernier, le Major Roig a présenté lors d’une réunion publique, quelques conseils, des règles de bon sens ou des astuces destinés à réduire les risques de cambriolage : Par exemple, allonger le temps d’intrusion dans sa maison, ne pas laisser de signes d’absences, adopter quelques règles de sécurité destinées aux personnes faisant l’objet de démarchage à domicile ... etc.

DSC_4677.JPG

voisins vigilants


 
Palier le manque de civisme et combler le vide

Mais un autre constat s’impose : La multiplication des cambriolages est peut être la conséquence d’un anonymat qui grandit en même temps que le village grossit : le repli sur soi, l’absence de communication, le « rien vu, rien entendu » ou le « ni vu,  ni connu »  n’aideraient pas à dissuader les mauvaises intentions…

Un constat partagé par Jean, un des huit voisins vigilants :

« Je regrette que l’esprit village tende à disparaître, car nous vivons comme si nous étions en ville, chacun replié sur soi, sans échange. J’ai accepté ce nouveau rôle pour faciliter les liens entre voisins,  se rendre service mutuellement en jetant un œil sur le quartier, anticiper sur les absences, apporter des conseils aussi… ».

Bernard, un autre des huit voisins ajoute :

« Nous ne sommes pas des guetteurs et n’avons aucun privilège vis-à-vis de la gendarmerie. Pour ma part j’ai accepté cette mission parce que je deviens un maillon de la chaîne entre différents interlocuteurs et je souhaite ainsi améliorer la transmission d’information entre habitants / Gendarmerie / Mairie. J’espère apporter un service utile ouvert à l’Autre … ».

Enfin, pour Jacques, dernier des « voisins vigilants », dont la maison a été visitée cette année, et qui n’en est malheureusement pas à son premier cambriolage, c’est davantage ses mauvaises expériences qui le motivent :

« Faire prendre conscience que cela n’arrive pas qu’aux autres et encourager les voisins à davantage de prudence ».
 

Tous savent que leur vigilance ne réglera pas tous les problèmes de délinquance, mais ils parient que les échanges et une plus grande citoyenneté permettront de décourager les mauvaises intentions : Sous la bienveillance de la gendarmerie, les voisins vigilants occupent le terrain et n’entendent pas laisser le champ libre aux visiteurs indélicats.


La Mairie tient à la disposition des habitants les coordonnées des huit voisins vigilants. Ces derniers souhaitent rester discrets c’est pourquoi, seuls leurs prénoms sont cités.

20:56 Publié dans mairie | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : voisins vigilants |  Facebook | | |

Les commentaires sont fermés.