18/08/2013

Pour Laurent et sa famille, pas de vacances sans géocaching ! Mais qu'es axo ?

Si pour vos moments de loisirs, vous ne rêvez que de « farniente » au bord d’une piscine : Oubliez le géocaching ! Car, cette chasse aux trésors des temps modernes vous entraînera bien au contraire à l’écart des sentiers battus et vous obligera bien souvent à vous creuser quelque peu les méninges, en solo ou en famille !

Le pire, c’est que les adeptes du géocaching sont déjà plusieurs millions à travers le monde, et de plus en plus nombreux. Cela mérite quelques explications avec les pratiquants eux-mêmes.

geocaching

 

En ville ou à la campagne : Le monde comme terrain de jeux

Le phénomène a véritablement pris son essor avec le développement des Smartphones et leur GPS individuel. Les applications pour mobile détaillent désormais chaque parcours et permettent d’atteindre les caches avec plus ou moins de difficultés, grâce à des énigmes adaptées. Le but : retrouver la petite boite étanche contenant le « log book », sorte de journal des visites, permettant de noter son passage. Parfois quelques surprises y attendent les « geochercheurs » : des objets insolites à faire voyager, ou à échanger… Des sites communautaires dédiés et les réseaux sociaux, permettent de partager ses exploits et autres commentaires…  entre initiés. Vive le web participatif ! Le bouche à oreille fait le reste...  

Les institutions ont bien senti le filon et certains offices de tourisme proposent même des parcours de géocaching. 

 

L’application GPS reste dans la valise de Laurent

Laurent a grandi à Tresserre mais vit et travaille dans l’Oise. Actuellement en vacances dans le département, il consacre évidemment quelques balades familiales à son loisir préféré. Il explique :

« J’ai attrapé le virus avec des collègues, il y a quelques mois seulement, mais, aujourd’hui ce sont mes enfants, les plus accros, de cette chasse aux trésors grandeur nature. Bien sûr, nous avons commencé par des énigmes faciles, à proximité de chez nous : Certaines sont courtes et ludiques pour être accessibles aux plus jeunes ; Au contraire, d’autres sont bien plus difficiles et demandent des recherches, avant même de pouvoir se lancer sur le terrain. D’autres, encore, sont constituées de plusieurs points, ou défis, avant de tomber sur la cache. A chacune de nos vacances, nous cherchons et … nous trouvons ! Car les caches ne sont jamais placées au hasard et les parcours nous permettent toujours de découvrir un site, un petit monument, une histoire locale ».

 

geocaching

 

Finalement, toute la famille s’est prise au jeu et découvre la France autrement.

« En début de semaine, nous étions en Capcir, et nous avons trouvé la cache des Camporeils … Des membres de notre famille viennent eux aussi de poster sur Facebook, la preuve de leurs trouvailles familiales … à Prats-de-Mollo ! ».

Laurent, pousse le vice jusqu’à créer désormais ses propres caches dans sa région d’adoption. Il les poste sur les sites communautaires et s’étonne à chaque fois, qu’elles soient découvertes en quelques heures seulement. C’est dire l’engouement !

Pour le moment, il ne va pas jusqu’à choisir ses destinations de vacances en fonction des caches … mais qui sait … peut être qu’un jour, ce sont bien les énigmes qui guideront toute la famille vers de nouvelles terre d’aventures.

 

Tresserre n’échappe pas au phénomène du géocaching 

Ne comptez pas sur Laurent et sa famille pour vous dévoiler les 4 ou 5 caches disséminées tout autour du village. Il se pourrait même qu’en achetant notre journal préféré, nous passions tous, tout prêt d’une petite boite, sans même nous en apercevoir … Ouvrons l’œil ...

En le cuisinant un peu, Laurent évoque les autres caches, comme celles situées proche d’une vieille chapelle, d’un ancien monastère ou au sein même d’une aire de repos pour grands voyageurs … Mais la cache du site de la Bataille du Boulou a été, dernièrement, le terrain de jeu idéal, pour la famille : la vue, la nature et l’histoire des lieux y sont, évidemment, pour beaucoup.

 

geocaching

  

Le géocaching reste gratuit, « bon enfant » et très écolo, car il est toujours demandé aux « géochercheurs » comme aux « géocacheurs », de respecter l’environnement et les lieux de leurs recherches.

Mais, il existe forcement une petite émulation entre tous les membres de cette communauté très connectée : c’est le piment de cette chasse aux trésors. Si ça vous dit, vous pouvez toujours tenter l’aventure en vous inscrivant sur le site officiel : www.geocaching.com . Y’a plus qu’à !

09:47 Publié dans Loisirs, Sport | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : geocaching |  Facebook | | |

Les commentaires sont fermés.