25/02/2014

Deux vignerons récompensés au dernier concours des Grenaches du Mondes

Si depuis plus de 2000 ans, tout autour de la Méditerranée, le grenache est le « roi des cépages », c’est qu’il est particulièrement bien adapté à ses terroirs maigres et secs. Et pourtant, il n’y a pas si longtemps encore, il se faisait chahuter au profit de cépages, jugés plus rentables ou mieux adaptés aux standards de la consommation mondiale.

DSC_8487.JPG

Les deux vignerons en pleine dégustation

 

Capable de donner des vins doux et secs, des rouges, des blancs et des rosés, le grenache retrouve depuis quelques années, ses lettres de noblesse, notamment grâce au travail de vignerons passionnés. Le concours des « Grenaches du Monde », organisé chaque année, début février par le C.I.V.R., est l’occasion de donner un coup de projecteur sur Perpignan et le Roussillon, capitale de ce cépage.

Parmi plus de 400 échantillons représentant sept pays à travers le monde, deux vignerons valorisant le terroir de Tresserre, ont été récompensés cette année :
 
Julien Ditté a obtenu une médaille d’argent pour un vin sec « Amistat 2011 », vinifié au domaine de Jean-Baptiste Trille : « J’ai choisi de très anciennes parcelles très caractéristique de Tresserre pour ses schistes dégradés. Cela confère à mes vins, une fraîcheur et une acidité sans pareil ».

Au-delà de la récompense obtenue, pour Julien Ditté, participer à ce type de concours, c’est avant tout participer à la promotion des Aspres (cliquez ici et retrouver l'article de l'Indépendant consacré à Julien Ditté l'été dernier).

Pour Frédérique Vaquer, récompensée, elle, pour un vin doux Rivesaltes : « Cette médaille d’or, c’est la reconnaissance du travail et du savoir-faire intergénérationnels au service d’un vrai patrimoine ».

Dans leurs rangées de vieilles vignes puis à l’abri de leur cave, tous les deux valorisent un héritage de savoir-faire, reçu des anciens. Souhaitons bons vents à ces millésimes ! 

08:06 Publié dans vigne | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | | |

Les commentaires sont fermés.