23/01/2013

Les « voisins vigilants » : des citoyens attentifs

Le village a connu huit cambriolages chez les particuliers, en 2012. Des infractions, pour la plupart opérées à la tombée de la nuit et en quelques minutes seulement.


Afin d’enrayer ce phénomène de délinquance et améliorer le sentiment d’insécurité, la Municipalité de Tresserre a été l’une des premières communes de la circonscription, à répondre favorablement à la demande de la brigade de gendarmerie du Boulou :

Elle vient, en effet, de signer une convention pour la « mise en place d’un protocole de participation citoyenne », qui se traduit notamment par la désignation de huit « voisins vigilants » répartis par quartier.
 


Prévenir vaut mieux que guérir

C’est en suivant ce vieil adage qu’en décembre dernier, le Major Roig a présenté lors d’une réunion publique, quelques conseils, des règles de bon sens ou des astuces destinés à réduire les risques de cambriolage : Par exemple, allonger le temps d’intrusion dans sa maison, ne pas laisser de signes d’absences, adopter quelques règles de sécurité destinées aux personnes faisant l’objet de démarchage à domicile ... etc.

DSC_4677.JPG

voisins vigilants


 
Palier le manque de civisme et combler le vide

Mais un autre constat s’impose : La multiplication des cambriolages est peut être la conséquence d’un anonymat qui grandit en même temps que le village grossit : le repli sur soi, l’absence de communication, le « rien vu, rien entendu » ou le « ni vu,  ni connu »  n’aideraient pas à dissuader les mauvaises intentions…

Un constat partagé par Jean, un des huit voisins vigilants :

« Je regrette que l’esprit village tende à disparaître, car nous vivons comme si nous étions en ville, chacun replié sur soi, sans échange. J’ai accepté ce nouveau rôle pour faciliter les liens entre voisins,  se rendre service mutuellement en jetant un œil sur le quartier, anticiper sur les absences, apporter des conseils aussi… ».

Bernard, un autre des huit voisins ajoute :

« Nous ne sommes pas des guetteurs et n’avons aucun privilège vis-à-vis de la gendarmerie. Pour ma part j’ai accepté cette mission parce que je deviens un maillon de la chaîne entre différents interlocuteurs et je souhaite ainsi améliorer la transmission d’information entre habitants / Gendarmerie / Mairie. J’espère apporter un service utile ouvert à l’Autre … ».

Enfin, pour Jacques, dernier des « voisins vigilants », dont la maison a été visitée cette année, et qui n’en est malheureusement pas à son premier cambriolage, c’est davantage ses mauvaises expériences qui le motivent :

« Faire prendre conscience que cela n’arrive pas qu’aux autres et encourager les voisins à davantage de prudence ».
 

Tous savent que leur vigilance ne réglera pas tous les problèmes de délinquance, mais ils parient que les échanges et une plus grande citoyenneté permettront de décourager les mauvaises intentions : Sous la bienveillance de la gendarmerie, les voisins vigilants occupent le terrain et n’entendent pas laisser le champ libre aux visiteurs indélicats.


La Mairie tient à la disposition des habitants les coordonnées des huit voisins vigilants. Ces derniers souhaitent rester discrets c’est pourquoi, seuls leurs prénoms sont cités.

20:56 Publié dans mairie | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : voisins vigilants |  Facebook | | |

21/12/2012

Noël de la municipalité : repas des aînés et spectacle pour enfants

Durant les Fêtes, deux événements viennent d’être organisés par la municipalité, pour rappeler combien cette période était un moment de partage et de convivialité.

DSC_4838.JPG

Tout d’abord, le traditionnel repas des aînés, qui a recueilli la satisfaction des convives tant pour la qualité de la soirée dansante que du repas.

Puis, quelques jours plus tard, ce sont les enfants de l’école, qui ont activement participé, au spectacle « la récré magique ».

10:48 Publié dans mairie | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | | |

06/12/2012

Le village se mobilise pour améliorer son accès au Web

Le débit stagne et l'irritation monte !

ADSL, télévision par Internet, téléphone avec appels illimités … les opérateurs de télécom rivalisent tous, à l’approche des fêtes de fin d’année, d’offres commerciales ou de « pack », les plus alléchants les uns que les autres. Sur le papier (glacé des plaquettes publicitaires) tout cela semble accessible et c’est pourtant loin d’être le cas à Tresserre ! Le village est en pleine croissance démographique et reste toujours à l’écart de la modernité et des nouveaux outils de communication : le débit Internet y plafonne désespérément à 512 ko.
 
Une pétition pour sensibiliser les décideurs
 
Excédé par la situation, un collectif d’usagers en colère, emmené par Bernard FAUX a lancé une pétition au début du mois de novembre. Les habitants étaient invités à faire part de leur mécontentement, en signant ce document, disponible à l’épicerie du village, à l’Agence postale et en Mairie. En quelques semaines seulement, plus de 351 personnes l’ont signé, soit 90 % des foyers du village. C’est dire que le problème concerne.
 
Bernard Faux, qui a mobilisé au travers du collectif explique sa colère :
 
« Nous payons ici très cher pour un service Internet réduit au minimum. Des services, disponibles tout autours, nous sont ici interdits. Avec notre faible débit, j’ai dû attendre, par exemple, 9 heures pour mettre à jour la base de données de mon GPS ! Idem pour télécharger la moindre vidéo ou envoyer un mèl avec photos … Lorsque nous interrogeons France Télécom, les agents nous renvoient vers Orange, et vice versa. Nous avons le sentiment que chacun se renvoie la balle … pour finalement botter en touche et nous inviter à nous adresser à nos élus. A l’heure où l’on parle d’égalité, nous nous sentons relégués à des citoyens de seconde zone. En 2005, le Département puis la Région avaient promis du haut débit pour l’ensemble du territoire ; aujourd’hui en 2012, nous trouvons que nous sommes bien patients ! ».
 
Pourtant un système censé améliorer les choses a bien été financé en 2009 par la Région : Elle a proposé, fait installer et financé plusieurs antennes wifi couvrant 90 % du territoire communal. Ce système a même été adopté à l’époque par le Conseil Municipal. Mais une fois opérationnel pour l’usager, ce système s’avère peu pratique car il faut s’équiper individuellement d’une petite parabole, et l’abonnement reste onéreux par rapport au peu de service offert. Force est de constater que ce système n’a vraiment pas trouvé son public !
 

DSC_4691.JPG

Bernard Faux (à gauche de la photo) à l'initiative de la pétition. Jean Amouroux et Michel Clément, devant le coeur du système WiFi, si peu efficace...


La pétition est soutenue par la municipalité
 
Fort de son succès le collectif a saisi la municipalité : Jean Amouroux et Michel Clément (maire et premier adjoint) soutiennent la démarche et vont accompagner d’un courrier officiel, les 351 pétitions à l’opérateur historique, au fournisseur d’accès, aux collectivités locales et autres politiques.

Le maire l’assure :

« Je vais sensibiliser notre nouveau député au problème, et je sais que le conseil général devrait s’emparer du problème ».
 
Souhaitons que la mobilisation de tout le village puisse trouver l'écho nécessaire auprès des décideurs pour éviter le bug général.

21:00 Publié dans mairie | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | | |

04/12/2012

Le complexe socio-éducatif inauguré

Situés aux portes du village, le nouveau boulodrome et le City-Stade sont terminés, depuis plusieurs semaines maintenant. Ce nouveau lieu de vie, qui s’adresse à tous (des plus jeunes aux anciens, en passant par les ados et les parents) vient d’être inauguré samedi matin.

Les lieux porteront le nom de « l’Espace Planas », en mémoire de Jean et Jean-Pierre, père et fils, deux figures locales du village, très impliqués dans la vie de Tresserre et de son club de pétanque.

Accompagné des élus locaux et de l’Etat, le maire, Jean Amouroux a coupé le ruban pour son inauguration officielle.

Cet espace qui a déjà trouvé son public sera également accessible à la nouvelle école : d'ici quelques mois, elle devrait sortir de terre, tout à côté ...

DSC_4701.JPG


   Jean Amouroux (maire), entouré des enfants et de François Calvet (sénateur), René Olive (vice-président du conseil général et président de la communauté des communes des Aspres), Pierre Regnault de la Motte (sous-préfet de l’arrondissement de Perpignan), et Jean-Luc Pujol (conseiller régional, maire de Fourques).

08:07 Publié dans école, mairie | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | | |

29/11/2012

Un week-end bien rempli

Pour fêter la Saint Saturnin, le Foyer Rural propose deux jours très animés ce week-end : 
 
Tout commence samedi dès 9 H 30 au City-Stade : Les enfants de l’école et les sportifs ont rendez-vous pour la traditionnelle bicicletada (3 circuits plus ou moins sportifs), jeux traditionnels et marche nordique ...
A 16 H : Cinéma à La Cave aux Contes «Asterix et Obelix au service de sa Majesté». 
Dès 19 H et toute la soirée : Les Mapeul Mecs (musique rock et folk).
 
Dimanche à 10 H : Grâce à une balade musicale et contée à travers les rues du village, Cédric Hoareau et Pere Manzanares avec Rambalèti dévoilent quelques-unes des plus belles légendes catalanes et autres histoires d’encatadas. 
A 11h30 : Dégustation du muscat de Noël et des vins du Terroir (au domaine Coll de Rousse). 
A 12 h 30 : Apéritif offert par la Bodega des Saturnales (cave aux contes).
A 15 h : Récital de Jean Roux (chanteur et chef de chœur de la Chorale Grata Perdiu)  
 
A noter que toutes les animations sont gratuites. Restauration possible, samedi midi et soir, ainsi que dimanche midi.
 
La municipalité s’associe à la fête et convie les villageois à l’inauguration de l’Espace Planas (complexe socio éducatif, city-stade) samedi à 11 H. Apéritif offert.

19/11/2012

Au pays des livres

Un mobilier tout neuf et accueillant, une pièce repeinte à neuf par les agents municipaux, des rayonnages regroupant un choix intéressant de livres : voilà ce que propose désormais la bibliothèque municipale.

Aménagée au-dessus de l’épicerie-bar, au centre du village, elle accueille désormais tous les mercredis après-midi de 14 H à 16 H,  tous ceux (de 7 à 77  ans ...) qui souhaitent emprunter gratuitement un bouquin parmi un choix renouvelé : les classiques bien sûrs, mais aussi des ouvrages contemporains, des policiers, des BD, des petits livres pour les plus jeunes … etc.

bibliothèque

Pascal, animateur bénévole de la bibliothèque municipale, explique :

 
"J’essaie d’organiser au mieux les ouvrages. Nous en avons pour tous les goûts, d’autant plus que je renouvelle régulièrement le fonds avec des emprunts auprès de la médiathèque de Thuir"

 

Mais la bibliothèque accueille aussi les élèves de l’école : des visites hebdomadaires, chaque vendredi qui permettent notamment aux plus petits d’évoluer dans un autre lieu et un environnement différent que celui de l’école.

Le temps d’une lecture par la maîtresse ou Pascal et tous repartent avec le meilleur des livres proposés : celui qu’ils ont choisis évidemment !

DSC_3891.JPG

20:10 Publié dans Loisirs, mairie | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : bibliothèque |  Facebook | | |

13/11/2012

Un hommage à tous les morts pour la France

Jusqu’ici, la cérémonie du 11 novembre, jour anniversaire de l’armistice, commémorait la victoire et la paix de la Grande Guerre de 1914-1918.

Désormais le 11 novembre devient un jour d’hommage à tous ceux qui sont morts pour la France, civils ou militaires, dans des conflits actuels ou anciens.

Par ces évolutions, la cérémonie organisée à Tresserre, a permis de rendre hommage, notamment,  à ceux qui sont morts en opérations extérieures, particulièrement envers ceux, qui ont laissé leur vie en Afghanistan.

DSC_4592.JPG

Les villageois étaient invités à se joindre aux cérémonies nationales et ont répondu à l’appel du Maire, Jean Amouroux.