21/10/2012

Les vins primeurs fêtés

DSC_3796.JPG

Chaude ambiance à l’épicerie du village "Au coeur des Placettes", où Véronique Nieto et les vignerons de Tresserre, ont convié les villageois, jeudi dernier (le 18 octobre), à célébrer la sortie des vins primeurs.

DSC_3803.JPG

Jean-Pierre Boussuge, Jean-Baptiste Trilles, Frédérique Vaquer, Paul Milhe-Poutingon et Pierre Escudier ont tiré les bouchons, et  proposé leurs derniers nés à la dégustation.

 

09:35 Publié dans vigne | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | | |

04/10/2012

Fini l'été : les abeilles ont aussi leur rentrée

Finie l’estive, les rhododendrons et les framboisiers sauvages … avec le Canigó comme horizon !  Les abeilles sont de retour à Nidolères.
 

DSC_3717.JPG

 
A l'instar des troupeaux, les abeilles de Michel Barcelo, apiculteur, viennent d’effectuer elles aussi leur transhumance : La trentaine de ruches, vient de regagner Tresserre et le domaine viticole Sainte Lucie de Véronique Poulvet à Nidolères. 
 
Opération peu connue du grand public, le déménagement des ruches est pourtant répandu. A la manière des bergers, la transhumance de Michel déplace en mai, les colonies à Marialles pour un en été à la fraîche, et en septembre, les ramène à Tresserre, pour un hiver en douceur et l’arrivée du printemps.
 
Ces opérations existent depuis la motorisation et l’amélioration des voies de communication. Le voyage s’est effectué de nuit, les ruches simplement arrimées et sanglées à la remorque du 4x4 de l’apiculteur...  On aurait imaginé davantage de précautions et un système plus sophistiqué !
 
Au petit matin, les abeilles ont aussitôt repris leur travail en changeant simplement d’environnement : Landes, bruyères blanches, oliviers, vergers, amandiers …  seront leur quotidien.
 

DSC_3705.JPG

 
Des terroirs différents pour des miels typés 
 
Quelques jours avant le grand départ, Michel Barcelo a procédé à la récolte du miel. En collant ainsi au plus près de la densité de floraison, l’apiculteur optimise son rucher et pourra obtenir 2 à 3 récoltes par an. 
Ce changement de terroir lui permet aussi de réaliser des miels « mono floral » et de s’adapter aux goûts nouveaux des consommateurs : Exit le traditionnel miel « toutes fleurs » ! La  mode est à la dissociation des gouts et des textures. Bref les palais attendent désormais toute une palette de miels aux identités différentes et bien typées.
 
L’apiculteur explique : 
 
« Le choix de cet emplacement ne s’est pas fait au hasard ! Je connais les pratiques de Véronique Poulvet et sa conduite raisonnée de la vigne. Cela fait plus de 5 ans, que j’y installe mes ruches : le minimum de désherbant et d’insecticides… c’est déterminant dans mon choix d’implantation ».
 
Il ajoute : 
« Mes ruches sont finalement toujours en mouvement ! Plus qu’un vendeur de miel, je me considère d’abord comme un éleveur d’abeilles : la gestion du cheptel, l’anticipation de la mortalité, la multiplication ou le remplacement des colonies, le suivi sanitaire des ruches m’obligent à une présence de chaque instant ». 
 
Pour Véronique, qui prête à l’apiculteur quelques ares de ses parcelles de vignes, la présence des abeilles plus de huit mois par an, au cœur de son vignoble, ne présente aucun intérêt sur sa production car la vigne est autoféconde. Pour elle, aider Michel, c’est d’abord un état d’esprit basé sur l’entraide, c’est raisonner « global ».
 

DSC_3728.JPG

 
Entrer dans l’hiver, bien au chaud, et attendre l’explosion du printemps 
 
Butiner encore et encore ! Les abeilles vont maintenant et jusqu'aux premiers froids, récolter le pollen de l’inule visqueuse, qui prolifère en plaine, depuis l’arrachage des vignes.  A raison d’un rayon de 3 à 4 km autour de leur ruche, elles vont se constituer quelques réserves supplémentaires pour affronter l’hiver, dans la tiédeur de la ruche. Le printemps apportera ensuite le faste et l’abondance des pollens.
Cette année la météo sèche et les risques d’incendie en plaine, ont poussé Michel Barcelo à retarder leur descente en plaine : pourtant en quelques semaines, ses quelques 400 ruches devront trouver une place au soleil…
 
DSC_3700.JPGAu travers de l’Union Syndicale Apicole du Roussillon, Michel Barcelo et ses confrères regroupés dans cette organisation, portent le projet de création d’une « marque départementale », qui pourra valoriser les miels élaborés à partir de la diversité des terroirs des Pyrénées-Orientales (mer, montagne, plaine…) et leur typicité.
 

20:10 Publié dans vigne | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | | |

26/09/2012

Une classe ouverte sur son environnement

visite vendanges

Ça y est : les vendanges sont désormais terminées. Pour les vignerons du village, démarre maintenant le travail dans la cave : Tout un univers inconnu pour la plupart des habitants de Tresserre et … des élèves de l’école, qui n’ont plus de lien avec l’agriculture et la viticulture.

Pourtant, depuis la rentrée des classes, ils sont aux premières loges… à quelques rues des caves et des allers et venues de la « colle », ou des engins agricoles.

Emmenés par leur maitre Tristan Crémer, les élèves du cours moyen n’ont eu qu’à traverser la rue, pour visiter la cave Vaquer. A deux pas de leur quotidien scolaire, ils ont pénétré un lieu riche en découvertes : Une visite bien instructive.

visite vendanges

 

Le maitre explique sa démarche :

« Cette première visite chez Frédérique Vaquer, marque le début d’une série de plusieurs sorties sur le terrain et dans notre environnement immédiat. Car j’ai le projet, cette année, de lier encore davantage les disciplines de mon enseignement au quotidien du village : son économie, ses activités, sa géographie … son histoire aussi ».

 

Une lecture de paysage, déjà réalisée depuis le Pla del Rey va permettre de travailler la géographie, le zonage et la réalisation de cartes ; la fermentation expérimentée dans la cave abordera la biologie et les sciences … etc. On ne doute pas que math, expression écrite ... vont eux aussi trouver des applications bien concrètes !

 

visite vendanges

 

09:24 Publié dans école, vigne | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : visite vendanges |  Facebook | | |

04/06/2012

Une balade gourmande au cœur du vignoble des Aspres

Dans le cadre des pique-niques chez les vignerons indépendants, le domaine Vaquer, qui fête, cette année ses 100 ans, a ouvert aux visiteurs, dimanche dernier, ses vignes et ses chemins de traverse pour dévoiler quelques uns de ses secrets.

A la clé : une journée d’accueil, au plus près du vigneron ; une journée haute en couleur et émotions. Une centaine de participants, à la fois curieux et gourmands, sont venus, parfois, de très loin.

domaine vaquer aspres

 

Un parcours savamment élaboré pour révéler le meilleur du terroir

Macabeu, carignan, grenache… c’est au cœur des parcelles, au plus près des rangées de vignes que Frédérique Vaquer, et ceux qui l’entourent, se sont donné rendez-vous. Le parcours qu’elle a tracé, chemine à travers les oliviers, à quelques encablures des toits du village, et livre ses plus beaux paysages. Au loin, la Méditerranée se devine.


Au plus près du terroir, les participants, qui ont accepté de se laisser guider de vigne en vigne, mesurent la dureté des travaux de la taille et des vendanges, mais aussi la patiente préparation des générations qui ont précédé. Ils savourent aussi la beauté des lieux et la richesse du terroir... Finalement, quoi de plus naturel que de déguster là, les meilleures bouteilles !

domaine vaquer aspres

 

Haltes gourmandes, grande histoire et petites anecdotes, dégustations et autres animations surprises ont émaillé cette chaleureuse journée, sans oublier une goûteuse paella…  le charme du vignoble a conquis.

 

domaine vaquer aspres

 

 

09:00 Publié dans vigne | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : domaine vaquer aspres |  Facebook | | |

26/04/2012

Deux jours au plus près du terroir

Le réseau d’agriculteurs « Bienvenue à la Ferme » des Pyrénées-Orientales organise le week-end prochain ses itinéraires fermiers. Samedi 28 et dimanche 29 avril, les exploitants  vous ouvrent leurs portes : l’occasion pour les curieux et les gourmands de se laisser tenter par des dégustations et des visites au plus près du terroir.

100_7805.JPG

A Tresserre, Paul Milhe Poutingon attend cette année encore les nombreux visiteurs sur son domaine Els Barbats :

«  Je présenterai bien évidemment mon métier de vigneron autour de plusieurs dégustations… et pour ceux qui veulent aller encore plus loin dans la découverte de nos savoirs-faires, j’expliquerai également comment nous élaborons nos vins et les techniques d’assemblage des différents cépages. »

 

Les visites sont libres de 10 H à 19 H. et le visiteur pourra composer sa balade au gré d’un itinéraire de son choix. Voici quelques idées de visites complémentaires à proximité : Domaine Rossignol à Passa (musée théâtres des automates « l’odyssée du vigneron »), Domaine Montana à Banyuls-dels-Aspres (vins et assiettes fermières), la Pommeraie à Ponteilla (arboriculteur et visite du verger)… Des fléchages seront posés à partir de chaque village.

100_7801.JPG

 En complément des dégustations, Paul expliquera les tenants et aboutissants de sa ferme photovoltaïque, en fonctionnement depuis 1 an maintenant.

 

Retrouvez ici l'article consacré à sa ferme photovaltaïque

 

21/04/2012

Le Rallye Bio de Sophie et Laure : Apprendre en s'amusant

Sophie Gaurin et Laure Hostalrich sont deux étudiantes dynamiques et plein d’imagination. Elles préparent un BTS « Animation, Gestion et Touristiques locales » et dans le cadre de cette formation, elles ont conçu et animé, le weekend dernier, un rallye qui a conduit les amateurs de patrimoine et saveurs locales, sur un circuit découverte dans les Aspres et les Albères. Le départ était donné au Pla del Rey, sur les hauteurs de Tresserre.

 

rallye, bio

Sophie Gaurin et Laure Hostalrich entourent Alenka Mas, animatrice du CIVAM BIO 66. 

 

Un rallye pour découvrir et apprendre en s’amusant   

Les familles et les enfants se sont d’abord donné rendez-vous au « Village catalan » : Enigmes en main, ils sont partis à la découverte du « Pla del Rey » et de l’histoire locale sur le site de la « Bataille du Boulou ». Une lecture de paysage à partir de la table d’orientation a permis à chacun de s’imprégner du lieu.  

Elles expliquent leur démarche :

Dans le cadre du BTS nous devions mettre au point un projet personnel : Nous avions carte blanche et donc imaginé un concept permettant aux familles et aux enfants de découvrir le patrimoine et les savoirs-faires locaux. Le Rallye, qui mêle énigmes, jeux de pistes, petites épreuves et chasse au trésor…, se met à la portée du grand public et favorise des rencontres dans un contexte convivial et ludique. Nous souhaitions également que le Rallye traverse de beaux paysages ; c’est pourquoi nous avons conçu un itinéraire qui les valorise.   

 

Les savoir-faire locaux également à l’honneur

L’idée du Rallye validée et son principe un peu plus abouti, les deux étudiantes se sont tournées vers plusieurs partenaires potentiels. Et c’est finalement le CIVAM BIO (réseau d’agriculteurs en Bio) qui a accepté de joueur le jeu au travers de son label « Accueil Educatif à la Ferme ». Des énigmes supplémentaires ont donc associé les producteurs du réseau : Pascal Rossignol (vigneron à Passa), Vincent Bellande (apiculteur à Sorède), Antoine Rechke (maraîcher à Argeles) et Didier Lamirand (oléiculteur à St Feliu d’avall) ont proposé chacun à leur tour une escale gourmande. Une bonne façon de lier l’utile à l’agréable !

 

Des participants heureux

L’idée a bien fonctionné puisque quelques 50 participants se sont inscrits à la journée et ont suivi avec enthousiasme les différentes étapes proposées. L’expérience proposée par Sophie et Laure a montré que ce concept correspond à une demande et que le patrimoine peut largement intéresser. Souhaitons que cette initiative puisse être reprise et renouvelée, car visiblement, elle a plu.

 

17:26 Publié dans Loisirs, vigne | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : rallye, bio |  Facebook | | |

03/02/2012

Domaines et Caractères a révélé ses savoir-faire

L’Association Domaines et Caractères, qui regroupe les domaines tresserencs « Els Barbats », « Nidolères » et « Vaquer », recevait Pierre Torres à l’occasion de la Saint-Vincent, organisée samedi soir au domaine de Nidolères.

domaines et caractèresIngénieur agronome, Pierre Porrès y est venu présenter son dernier ouvrage* qui retrace les 2000 ans d’Histoire de la vigne et du vin en Roussillon. Faite de succès formidables mais aussi de récessions dramatiques, l’auteur est revenu sur l’originalité et la Qualité des vins du Roussillon :

« Notre terroir, fait de coteaux, a toujours été à part : Les vignerons y ont toujours recherché la production de vins de Qualité. Grâce aux cépages différents et moins de productivité. Déjà au temps des  Rois de Majorques et d’Aragon, on y produisait des vins liquoreux connus et reconnus par le royaume.

Plus récemment, les vins doux naturels ont fait la fierté et ont permis aux vignerons de mieux résister dans un contexte économique difficile …  Et de nos jours, nos vignerons n’ont pas à rougir de leurs vins secs ».

Face à la crise sans précédent que la filière traverse aujourd’hui, les vignerons ont l’obligation de s’adapter, valoriser leurs productions, communiquer, vendre…

C’est toute la démarche de l’Association Domaines et Caractères :


Les vignerons regroupés ont ainsi partagé leur savoir-faire : Autour d’un généreux buffet, ils ont ouvert leurs meilleures bouteilles et goûté la cuvée de l’année. Entourés des connaisseurs, conviés pour la soirée, tous ont eu l’occasion de mesurer ainsi la Qualité des vins en devenir.

DSC_1285.JPG

Muriel et Paul Milhe Poutingon, Pierre Escudier, Frédérique Vaquer et Pierre Torrès ont célébré la Saint-Vincent et trinqué à la Qualité du millésime 2011.

 

* Histoire de la vigne et du vin en Roussillon : Pierre Torrès (Edition Trabucaire - 20 €) 

17:35 Publié dans vigne | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : domaines et caractères |  Facebook | | |